L’actualité, un reflet de notre intériorité

En ce moment nous avons tous les yeux rivés sur l’Australie qui vit une véritable catastrophe. 6 millions d’hectares de végétation brûlés, 480 millions d’animaux qui ont péris dans les flammes… Nous sommes tous impactés par cette tragédie.

Au fil des discussions que je peux avoir, j’entends souvent : mais on ne peut rien faire… nos dirigeants ne font rien, c’est une honte, ils pourraient prendre des mesures etc…
Ça m’a donné envie de vous partager ma réflexion sur le sujet..

Nos dirigeants ne sont –ils pas le reflet de la masse ?
Ne faisons-nous pas nous-même partie de cette masse ?
Au fond, si on regarde bien en toute humilité, ne serait-ce pas une tentative de nous déresponsabiliser de nos propres comportements que d’imputer l’entière responsabilité à un autre d’agir en notre nom ?
Qu’attendons-nous pour commencer à prendre véritablement soin de notre propre écosystème en prenant les mesures adéquates pour y créer une terre d’abondance ?
Comment chacun à son échelle peut incarner, un peu plus chaque jour, ce que nous souhaitons pour la terre, pour l’humanité ?

Nous avons tous envie de vivre dans un monde harmonieux, sur une planète luxuriante, en paix où tout le monde sera reconnu à sa juste valeur pour ce qu’il est, libre et heureux.
Si nous attendons que ça vienne de l’autre en subissant notre réalité, en pointant constamment du doigt l’extérieur lui reprochant quelque chose que l’on ne s’applique pas à soi… c’est là que nous fonçons droit dans le mur

Prenons nos responsabilités et faisons le travail chacun d’aller nettoyer notre propre écosystème de tout ce qui le pollue, le détruit (croyances, peurs, dépendances, attentes, blessures, hygiène de vie….)
Et oui, c’est un travail de longue haleine car la terre nous montre bien à quel point nous sommes englués dans nos schémas. Tout ce qu’il se passe à l’extérieur est un reflet de ce qu’il se passe en nous.

Posons-nous les bonnes questions, allons regarder en quoi la situation actuelle parle de nous, quelles sont les parties de nos êtres concernées, qu’est-ce qui demande notre attention, quel est le message, l’apprentissage à en tirer, comment pouvons-nous en prendre soin… ?

Cette exploration, transformation demande courage, détermination, force, patience, humilité, acceptation, compassion, amour… Et ça, peu encore sont prêts à véritablement s’engager dans un tel travail en profondeur. Car il s’agit bien d’un travail de fond. Alors s’il vous plaît ne tombez pas dans l’illusion qu’en participant à un atelier de développement personnel, en faisant 4 heures de coaching, un soin énergétique par ci par là, en prenant de l’ayahuasca ou autres plantes, en participant à des cérémonies et soins chamaniques 1 fois par an etc.. ça y est vous avez fait le job, rempli votre part. Ça demande du temps, de la régularité, de la persévérance, de la patience…
Nous avons tous tendance à nous perdre dans une illusion de changement, alors que nous restons bien confortablement en surface. Changer le packaging ne change pas le produit, ça change juste l’image qu’on en a.

Si nous voulons véritablement changer les choses, il est grand temps que chacun d’entre nous s’engage en profondeur sur le chemin de l’éveil, le chemin d’évolution de conscience.
Certain me demande aussi, « mais ça veut dire quoi faire évoluer les consciences ? » Faire évoluer sa conscience c’est entre autre, prendre conscience de ce qui est présent sur tous les plans, c’est voir au-delà de ce que l’on voit, c’est mettre en lumière nos parts d’ombres.

Tous les éléments mal aimés de soi, refoulés, survivent et cherchent à s’affirmer coûte que coûte. Si nous n’en reconnaissons pas l’existence, ils se retournent contre nous, nous font peur et nous crée des ennuis d’ordre psychologique, émotionnel et social… de véritables catastrophes naturelles…

Alors oui nous pouvons agir. Pas sur la situation actuelle en Australie, à proprement parler, mais sur nos propres incendies intérieurs pour œuvrer à la construction d’une terre à notre image.

Ça ne tient qu’à nous de prendre nos responsabilités et de faire le pas. 

Mangaïa BAR

 

Tu peux partager cet article, en respectant le point suivant:

– En le partageant dans son entièreté et en précisant clairement la source (article soumis aux droits d’auteurs): à savoir «Article écrit par Mangaïa BAR alias L’Alchimie des Possibles / La Bulle inattendue sur le site www.labulleinattendue.fr

Mangaïa BAR
Créatrice de joie de vivre !

Energéticienne
Professeur de Yoga du Rire
Praticienne en Approche Neurocognitive et Comportementale
Coach
06.98.64.54.83

contact@labulleinattendue.fr    

    

Pin It on Pinterest

Share This